tartine

tartine

lundi 27 février 2012

Ces boules métalliques qui tombent du ciel

Un témoin raconte avoir entendu un grand bruit, et avoir découvert la sphère non loin de là, dans un grand trou. La nouvelle s'est répandue très vite et des milliers de curieux se sont rassemblés pour voir l'étrange objet.
La police militaire est rapidement intervenue, séquestrant la boule métallique et bouclant le périmètre de la zone d'impact.
Les théories les plus farfelues quant à la provenance de cette sphère circulent déjà sur le web, mais l'hypothèse la plus plausible est que l'objet serait un simple morceau de satellite. C'est qui était d'ailleurs le cas pour cette autre boule tombée en décembre en Namibie, et qui avait aussi fait couler beaucoup d'encre.
Il n'en reste pas moins que si la thèse d'une attaque extra-terrestre semble écartée, il n'en va pas de même en ce qui concerne la sécurité des habitants de cette bonne vieille planète Terre.




Une boule métallique non identifiée tombée du ciel


Une boule d’environ un mètre de circonférence est tombée du ciel en novembre dans une région reculée du nord de la Namibie, ont indiqué les autorités, qui estiment qu’il pourrait s’agir du fragment d’un engin spatial.


 La boule, vide à l’intérieur et "composée d’un alliage métallique connu de l’homme", selon le directeur de la police scientifique Paul Ludik, a été retrouvée près d’un village dans le nord du pays, à 750 km de la capitale Windhoek. "Les habitants du village et les policiers du poste local ont entendu plusieurs petites explosions à environ trois kilomètres, et cinq jours plus tard ils ont trouvé cet objet métallique sphérique", a ajouté M. Ludik.
La boule est d’une hauteur de 35 cm et pèse six kilogrammes. Elle est constituée de deux hémisphères soudés l’un à l’autre. Elle a été retrouvée dans un cratère de 3,8 mètres de diamètre et de 33 cm de profondeur.
La police scientifique, après avoir examiné la sphère, a conclu qu’elle ne présentait aucun danger.
Les autorités namibiennes se sont adressées à la NASA et à l’ESA, les agences spatiales américaines et européennes, pour essayer de découvrir la provenance de l’engin inconnu.


Maintenant , plusieurs remarques , ça a l'apparence d'une sphère mais certainement pas d'un "satellite , voici des images de satellites , aucune sphère visible , ils sont tous carrés ou rectangulaires .




Ensuite la vitesse considérable de rentrée dans l'atmosphère (plusieurs dizaines de milliers de km/h ) produit un tel échauffement par frottement que l'objet prend feu et est détruit , hors ces objets n'ont été ni détruits , ni même déformés , sont costaux les satellites !                                                                                                 

Pour résister à un tel choc et une telle température , les matériaux employés doivent être d'une technologie inconnue sur cette planète  , soit les labos militaires lancent secrètement des trucs incroyables et ils ont une avancée technologique fabuleuse , soit ce broll est extraterrestre , ce qui explique l'empressement des autorités militaires à intervenir sur place et confisquer l'objet .

Quoiqu’il en soit , vous pouvez être sur qu'il n'y aura jamais de suite à ces 2 affaires comme les autres d'ailleurs oubliées dans les méandres des médias .

Pour l’anecdote ces 2 affaires m'en rappellent une autre qui s'est passée dans le début des années 90 .

En fin de soirée je roulais en écoutant france info , un flash annonça que dans un village de Tunisie des habitants avaient trouvé une étrange sphère fluorescente dans le désert qu'ils ramenèrent dans leur foyer et placèrent sur le buffet familial .

Le lendemain tous les membres de la familles tombèrent malades ainsi que des habitants du village , l'armée débarqua , boucla le secteur et s’empara de l'objet .

En rentrant je racontais cette histoire à ma femme en précisant que l'on en entendra plus jamais parler , naïvement elle me demanda pourquoi ? Tu verras fut ma réponse .

Au flash du soir , plus rien ni dans les jours qui suivirent, ni depuis 20 ans , qui s'en souvient ?





Aucun commentaire: