tartine

tartine

mercredi 11 mai 2011

L’Union Européenne prépare une censure globale de l’internet

Lors d’une réunion très discrète en février dernier, le Parti pour l’Élaboration et le Renforcement de la Loi de l’Union Européenne a présenté un projet de filtrage globale de l’internet. 

Les propositions publiées dans le procès verbal évoquent notamment l’idée d’une “frontière schengen du cyber espace”. Il y aurait ainsi des “points d’accès” par lesquels on contrôlerait les flux du net arrivant sur le continent européen. À ces “check point”, les Fournisseurs d’Accès seraient chargés de censurer les contenus figurant sur la “liste noire” de l’UE. Cette “liste noire” est mentionnée dans le procès verbal bien qu’il ne précise pas ce qui y figure.

Pirate Bay, le site d’échange en ligne, a révélé le contenu de ce procès verbal et y voit une guerre “des internets”, c’est à dire entre un internet neutre (ne filtrant rien en amont) et un internet soumis au pouvoir politique qui filtrerait, a priori, les contenus. À l’image de ce qui se fait en Chine. Sont bien sûr officiellement visés les sites “pédophiles” ou “terroristes”, argument de propagande visant à légitimer la censure de la contestation politique à l’intérieur de l’UE. Glyn Moody, un avocat engagé dans la défense de la liberté sur internet, déclare à ce sujet :
Ils semblent complètement indifférents aux implications de telles mesures : l’imposition d’une censure à l’échelle continentale“.

Contactés par la presse britannique, les responsables politiques mentionnés étaient “indisponibles”, étant officiellement “en vacances”.

Source :

The Telegraph

3 commentaires:

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

et cela se confirme avec les 3 censures !

Le Gall : Décrypter Le Système Pyramidall a dit…

sans parler des Intrans...

lemartien a dit…

Les trois censures viennent des states , l'Europe (de merde ) suit la suite du plan ...