dimanche 19 octobre 2014

Richard Gage on C-SPAN




Le fondateur de AE9/11Truth, Richard Gage, invité du Washington Journal sur C-SPAN le 1er août 2014, montre que le bâtiment 7 du WTC a été soumis à une démolition contrôlée le 11 septembre 2001.

En vrac ...

Un SMS d'outre-tombe choque une famille anglaise

Une famille anglaise a été choquée de recevoir un SMS de leur grand-mère décédée, qui avait été enterrée avec son téléphone portable trois ans auparavant, rapporte jeudi soir le quotidien régional anglais Shields Gazette.

Lesley Emerson, décédée en 2011 à l'âge de 59 ans, a été enterrée avec ses objets préférés. Parmi ceux-ci, son téléphone portable.

Sa petite-fille Sheri, 22 ans, continuait à envoyer des SMS au numéro de téléphone de sa grand-mère pour se réconforter. Elle a été stupéfaite de recevoir une réponse, la semaine dernière: "Je veille sur toi."

Son oncle a appelé le numéro et a découvert qu'il était utilisé par un homme. Celui-ci croyait que les messages de Sheri étaient des blagues envoyées par des amis.

Le nouvel utilisateur et la compagnie de téléphone O2, qui a réattribué le numéro, ont présenté leurs excuses à la famille.
Belga


Disparu pendant 4 ans, un perroquet revient, mais parle espagnol

 

Nigel avait disparu de Torrance (Californie) depuis 2010. Il vient de revenir à la maison après 4 ans d’absence et il parle espagnol. Ce ne serait qu’à moitié surprenant si Nigle n’était un perroquet gris d’Afrique, propriété d’un Britannique installé aux USA.

Heureux des retrouvailles, son propriétaire Darren Chick assure que le volatile se porte bien. En revanche, Nigel a troqué son accent "so british" contre une élocution espagnole que l’on nous assure très fluide. Et Il semble que dans son autre vie, Nigel s’appelait Larry.

Le reste de l’histoire pourrait avoir été écrite par les studios Disney. Larry-Nigel a été recueilli  par une dame qui s’est souvenue d’une annonce concernant la perte d’un perroquet identique. Le propriétaire présumé est venu (re)prendre possession de son perroquet avant de réaliser son erreur… et de rechercher à son tour le véritable propriétaire. Ce qu’il fit grâce aux données figurant sur une micro-puce fixée sur l’animal.

Au final, le fugueur se porte bien: "C’est un oiseau heureux, il chantait et parlait sans arrêt. Il disait notamment ‘Je suis de Panama, que s’est-il passé ?’ ". Mais tout cela en espagnol. Après tout, la Californie compte une importante communauté hispanique et le Mexique n’est pas loin. Surtout à vol d’oiseau.

Ce qu’il a fait durant ces 4 ans, en revanche, nul ne le saura jamais. Peut-être une aventure avec un mainate beau parleur qui a joué les hidalgos. Que celui qui n'a jamais convolé lui jette la première pierre.
Jean-claude Verset



Discrète visite nocturne de Vladimir Poutine chez Silvio Berlusconi

 

Le président russe Vladimir Poutine a rendu jeudi soir une visite discrète à l'ancien président italien Silvio Berlusconi, affirme l'agence de presse italienne Ansa qui publie une série de photos sur son site.

Dans le court article qu'Ansa joint à sa galerie de photos, l'agence explique que le président russe a rencontré Silvio Berlusconi à son domicile, situé à Milan.

C'est dans cette ville que se tient le sommet de l'Asem, au cours duquel Vladimir Poutine a rendez-vous avec Petro Porochenko pour discuter de la crise ukrainienne.

Deux heures après son arrivée, il quittait déjà le richissime Cavaliere qui est vu sur le seuil de sa maison, accompagné de sa famille.
Les photos sont à découvrir sur le site d'Ansa.


Selon Eurostat, un Européen sur quatre risque l'exclusion sociale 

 

Les statistiques d’Eurostat sont impitoyables. Près de 28% de la population risquent de tomber dans la pauvreté ou l’exclusion sociale. La stratégie européenne à l’horizon 2020 est de sortir 20 millions d’Européens de ce risque. A lire l'évolution des tendances annuelles, l'enjeu paraît insurmontable.
122 millions! C’est le nombre d’individus qui vivait dans la précarité en Europe en 2013. Une proportion énorme qui s’est à peine stabilisée depuis 2012.

La Belgique n’est pas le pays le plus impacté par le phénomène. Avec un taux de 21,3% (chiffres 2012), elle figure même parmi les nations les plus riches. La France, l’Allemagne, le Danemark et le Luxembourg se situent dans la frange de 18 à 20% (chiffres 2012 ou 2013). Les meilleurs élèves sont les Pays-Bas avec moins de 16%. Et surtout la république tchèque avec moins de 15%. Les pays les plus concernés par les risques de pauvreté sont la Bulgarie avec près de 50%, la Roumanie (40%) la Grèce (34%) l’Irlande (30%).


Les règles du jeu

L’indicateur d’Eurostat prend en compte les personnes pauvres ou vivant dans un foyer présentant "un taux de mise au travail très bas". Le risque de pauvreté est atteint lorsque le revenu de l’individu correspond à moins de 60% du revenu national médian disponible (après les transferts sociaux).
9 critères

Une personne est considérée en difficulté financière lorsqu’elle ne parvient pas à remplir quatre des neuf conditions suivantes: s’acquitter de ses factures, chauffer correctement son logement, faire face à des dépenses non prévues, manger de la viande, du poisson ou leur équivalent en protéines tous les deux jours, prendre une semaine de congés hors de son domicile une fois par an, avoir une voiture, disposer d’une machine à laver, d’une télévision couleur et d'un téléphone. Un foyer ayant "un faible taux de mise au travail " signifie que les individus de 18 à 59 ans d'une même famille ont travaillé l’an passé,moins de 20% par rapport à un horaire complet.
Jean-Claude Verset

 

Verviers: bloqué toute la nuit sur le toit de la maison qu'il voulait cambrioler

 

Un voleur qui voulait s'introduire dans une habitation par un velux, à Verviers, a passé la nuit de mercredi à jeudi terrorisé sur le toit de l'habitation qu'il voulait cambrioler.

L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, a constaté que le toit était très glissant. Pris de panique, il n'a plus osé faire un geste. Il est resté sur place jusqu'au lever du jour.
Une dame l'a aperçu et a prévenu la police. L'homme a alors été cueilli par les pompiers.

RTBF

 

Il échange sa maison contre un iPhone 6 ou un iPad

 

A Detroit, le prix de l'immobilier est tellement en perte de vitesse qu'un propriétaire, désespéré de ne pouvoir vendre son bien, s'est dit prêt à troquer sa maison contre la dernière version de l'iPhone ou, éventuellement, contre un iPad de 32 Go.

Depuis la diffusion de cette nouvelle insolite sur la chaine de télévision américaine Fox mardi, l'agent immobilier qui s'occupe de ce bien affirme avoir déjà reçu quelques offres sérieuses.
Précisons que cette maison délabrée est totalement à rénover et que son propriétaire cumule un arriéré de 6000 dollars d'impôts foncier, soit un peu plus de 4700 euros. Un montant qui sera à charge de l'acheteur.

L'actuel propriétaire est un Autrichien qui n'a jamais vécu à Détroit. En 2010, croyant faire une affaire, il avait acheté cette maison pour 41 000 dollars à une personne qui l'avait achetée, deux semaines plus tôt, pour 10 500 dollars.

Aujourd'hui, n'ayant eu reçu aucune offre pour une nouvelle annonce à 5000 dollars et puis, à 3000 dollars, l'homme se résigne à l'échanger contre un iPhone ou un iPad.
Davantage de détails sur le site de la Fox.


USA: une cour doit dire si les chimpanzés sont des personnes

 

Les chimpanzés sont-ils légalement des "personnes" ? Une cour d'appel américaine va devoir se prononcer, après une audience mercredi où des défenseurs des primates ont plaidé en ce sens, estimant qu'ils avaient le droit fondamental de vivre en liberté.
L'an dernier, un tribunal de première instance avait rejeté la requête de l'association de défense des animaux "Non Human Rights Project", qui réclame que les chimpanzés soient reconnus "légalement comme des personnes", afin que quatre d'entre eux, actuellement détenus dans l'Etat de New York, puissent rejoindre un sanctuaire où ils vivraient librement jusqu'à la fin de leurs jours.

"Les chimpanzés ont une conscience d'eux-mêmes"
 
"Nous n'attendons pas de décision avant 4 à 6 semaines", a-t-elle précisé. Elle affirme que la science, le droit et l'histoire ont prouvé que les chimpanzés sont autonomes, ont une conscience d'eux-mêmes et ressentent de l'empathie, autant de caractéristiques qui "établissent l'état de personne", avec le droit fondamental qui y est associé, celui de vivre en liberté. "Il est important de noter que nous n'essayons pas de donner des droits humains aux chimpanzés", a souligné l'association. "Nous plaidons pour que les chimpanzés aient des droits de chimpanzés, à commencer par leur liberté de mouvement"
 
 

Des Britanniques abandonnent leur premier enfant contre... du wifi gratuit

 

Plusieurs Britanniques ont accepté d'abandonner leur enfant le plus âgé en échange du wifi gratuit dans un café, piégés par des clauses de connexion mal lues pour une étude illustrant les dangers de l'accès public à internet publiée lundi.

Ces Londoniens, qui se connectaient à internet d'un café situé dans un quartier du centre de la capitale britannique, devaient accepter des "termes et conditions" pour utiliser une connexion wifi disponible dans l'établissement. Mais ceux-ci incluaient une clause baptisée "Hérode" précisant que la connexion ne sera fournie que si "le destinataire accepte de nous donner son enfant le plus âgé pour l'éternité". Sur la courte période pendant laquelle ces termes et conditions ont été appliqués, six personnes se sont fait avoir. "Comme il s'agit d'une expérience, les enfants seront rendus à leurs parents", a toutefois précisé l'entreprise de sécurité informatique ayant réalisé cette étude, F-Secure. Cette expérience avait pour but d'alerter sur "le mépris total pour la sécurité informatique des gens quand ils se déplacent", précise F-Secure dans le rapport ayant suivi l'expérience.

Méfiez-vous du Wi-fi public

C'est l'entreprise allemande de "hacking éthique" SySS qui a fabriqué l'appareil utilisé pour cette étude : une petite borne wifi, tenant dans un sac à main et vendue 200 euros. En seulement 30 minutes, 250 appareils se sont connectés à cette borne, parfois de façon automatique. L'entreprise a alors pu récolter les textes des e-mails envoyés par ces appareils, l'adresse mail des expéditeurs et des destinataires de ces e-mails ainsi que les mots de passe des expéditeurs.
Belga

 
 

Face au ras-le-bol russe, l’Union européenne est à la croisée des chemins

Cette fois, les Russes en ont marre. L’interminable campagne d’agressions du Bloc atlantiste, jusqu’à la vulgarité des injures proférées ces derniers jours, a convaincu Moscou qu’il n’y avait plus rien à espérer de l’Ouest. Le dégel n’est plus à l’ordre du jour.

 

 

 

Pourtant connu pour sa pondération, le Premier ministre russe Medvedev l’a signifié en s’interrogeant publiquement sur la « santé mentale » d’Obama [1], après que l’intéressé aux Nations-Unies en septembre [2], et son secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, devant CNBC le 15 octobre [3], ont osé ranger la Russie dans la catégorie des « menaces contre l’humanité », au même titre que l’État islamique (EIIL, ISIS, Daesh…) et le virus Ébola.

Poutine lui-même est ensuite allé jusqu’à lancer un avertissement, certes encore à fleuret moucheté, mais néanmoins très clair, sur un risque de conflit nucléaire [4]. Sourd et aveugle, le Bloc atlantiste n’a rien compris à ce revirement. La rupture entre les deux géants est pourtant consommée [5].
Coincée entre les deux, l’Europe est à la croisée des plus importants chemins de son Histoire.
« Toutes les options sont sur la table »

C’est la formule qu’aiment à répéter à l’envi les va-t’en guerre de l’Empire. Nous, nous dirions que les options qui restent se réduisent désormais à peau de chagrin.

Les États-Unis sont effrayés par leur déclin et la montée en puissance des pays du BRICS. A travers l’agression en cours de la Russie, c’est aussi la Chine qui est visée, une Chine qui vient d’ailleurs de devenir la première puissance économique mondiale [6].

L’agression de la Russie, planifiée bien avant l’Ukraine [7] (campagne de dénigrement dès 2011), n’a jamais eu pour seul objectif que d’empêcher la constitution d’un bloc concurrent Euro-Asiatique qui entraînerait instantanément l’effondrement de la puissance US. La stupidité et la compromission des élites européennes, ajoutées aux troubles calculs allemands [8], ont permis le succès du plan américain jusqu’ici.

Sauf qu’au lieu d’affaiblir la Russie, cette nouvelle donne l’a convaincu de se détourner définitivement de l’Ouest et d’accélérer comme jamais la réorientation de sa politique vers un partenariat complet avec la Chine [9] et les pays du BRICS en général.

Partant, trois grandes options restent sur la table.

Trois grandes options sont sur la table

Première option : l’Occident poursuit dans son hystérie jusqu’au-boutiste et la conflagration survient. C’est la pire de toutes les options, que nous évacuons d’entrée de jeu un peu par superstition. Les États-Unis s’imaginent peut-être que, comme avec la Seconde Guerre mondiale, ils vont pouvoir tirer leurs marrons du feu à moindre coût, et emporter la mise en pilotant Trente nouvelles Glorieuses. Sauf que leurs marrons aussi risquent fort d’être irradiés et qu’en vérité, tout a de forte chance de s’arrêter dans un grand éclair blanc pour tout le monde. Fin de la partie. 

Deuxième option : le plan US marche. La Russie, ratant sa réorientation vers l’est, s’effondre à nouveau lamentablement. La Chine, apeurée, se soumet d’instinct aux vertus occidentales, après quelques coups de parapluie. Et le Bloc atlantiste renait comme un seul homme de ses cendres, à la tête du meilleur des mondes, avec, tout en haut, juste sous le soleil, un eurodollar qui flamboie pour mille ans. Vous y croyez ? … Moi non plus.

Troisième option : le plan US échoue. L’Europe se ressaisit ou éclate. La Russie, avec le soutien de ses collègues du BRICS, Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud, réussit à faire mourir l’Empire dans son lit [10]. C’est le basculement en douceur des centres de pouvoir de la planète et l’arrivée de l’Asie aux commandes. On peut compter sur le réalisme des Russes et des Chinois pour offrir ensuite une session de repêchage à l’Europe, mais plus l’Europe sera restée solidaire de son geôlier américain dans sa chute, plus l’addition sera salée.

Presque en post scriptum, ont pourrait aussi ajouter une quatrième option, sorte de cadeau Bonus de l’Empire du Chaos : un lent pourrissement de toutes les situations, dans le plus complet désordre, et, à terme, l’effondrement global du Système, sans passation de pouvoir aucune.
Toutes les options sont en effet sur la table.
Toutes impliquent un gigantesque séisme.
Pierre Vaudan (entrefilets)
Notes
[1] « Menace russe » : les déclarations d’Obama sont une «aberration» (Medvedev) (french.ruvr.ru, français, 15-10-2014)
[2] Russia tops ISIS threat, Ebola worst of all? Lavrov puzzled by Obama’s UN speech (Russia Today, anglais, 24-09-2014)
[3] Warmongering Washington hunting for Ebola, Russia and Islamic State (Russia Today, anglais, 16-10-2014)
[4] L’avertissement de Poutine : Putin Warns Of « Nuclear Power Consequences » If Attempts To Blackmail Russia Don’t Stop (zerohedge.com, anglais, 15-10-2014)
[5] Niet à la coopération contre Daesh : Moscow refutes reports that Russia, US agreed to share intel on ISIS (Russia Today, anglais, 16-10-2014)
[6] La Chine, désormais première puissance économique mondiale : GEAB N°88 est disponible ! Crise systémique globale – 2015 : Le monde passe à l’est (leap2020.eu, français, 15-10-2014)
[7] Enfumage ukrainien : contre-propagande (entrefilets, français, 30-04-2014)
[8] Les troubles calculs allemands : Emmanuel Todd : les libéraux occidentaux doivent applaudir les Russes (fr.ria.ru, français, 14-10-2014)
[9] Vers la création conjointe d’un bouclier antimissile russo-chinois ? (french.ruvr.ru, français, 13-10-2014)
[10] L’empire, le docteur Kübler-Ross et la Syrie (entrefilets, français, 28-06-2012)
Pour approfondir
Source : Ras-le-bol russe, l’UE à la croisée des chemins (entrefilets.com, 17-10-2014)

lundi 15 septembre 2014

LA CHRONOLOGIE DU DESASTRE EUROPEEN DE MR ARFEUILLE


"Depuis mai 1974, tous les présidents de la République et tous les premiers ministres ont eu comme priorité numéro un: la construction européenne.
Depuis mai 1974, les élites politiques et les élites médiatiques nous expliquent qu’il faut plus d’Europe, encore plus d’Europe, toujours plus d’Europe.
Résultat de cette expérience : un désastre.

Cette expérience aboutit à une faillite industrielle, une faillite économique, une faillite financière, une faillite sociale, une faillite morale, une faillite démocratique, une faillite politique.

La seule chose que les élites politiques et les élites médiatiques ont réussie, c’est de remettre en selle "l'extrême droite". Le dernier sondage publié indique que le Front National serait (comme aux dernières élections européennes de mai 2014) le premier parti politique de France à la prochaine élection présidentielle en 2017, avec 32 % des intentions de vote. 

Le Front National atteint un tiers des intentions de vote. Je dis bien : un tiers des électeurs français voterait Front National en 2017. Pire: si François Hollande se représentait, Marine Le Pen battrait François Hollande au second tour à l’élection présidentielle de 2017! (Si François Hollande ne se représentait pas, le second tour verrait le candidat de l’UMP battre Marine Le Pen, et pour Manuel Valls, l'extrême droite est "aux portes du pouvoir" en France, ici dans l'Express..)

C’est la faillite des européistes qui dirigent la France depuis mai 1974.

C’est l’échec total de la construction européenne, érigée en priorité numéro un depuis mai 1974. La construction européenne est une expérience qui a complètement foiré. Ce que l’URSS et la Yougoslavie ont vécu, l’Union Européenne va le vivre dans les années qui viennent:

La désintégration.
La dislocation.
La mort".

Revue de Presse par Pierre Jovanovic

mercredi 10 septembre 2014

Le 11 septembre 2001 expliqué en 5 minutes ...

video

L ' étrange histoire de la Vierge de la Marne

Il y a 100 ans, le 8 septembre 1914 : le miracle de la Marne

Certains historiens parlent de l’événement militaire du 8 septembre 1914 comme d’un « miracle », toujours entre guillemets, ou du « petit miracle ». Lequel « miracle » entre guillemets ils attribuent à diverses causes, mais jamais à Celle qui seule pouvait accomplir un (vrai) miracle, et qui l’a fait : la Sainte Vierge.

Le Courrier de la Manche, le 9 janvier 917, avait compilé plusieurs témoignages.
« Un prêtre allemand, blessé et fait prisonnier à la bataille de la Marne, est mort dans une ambulance française où se trouvaient des religieuses. Il leur a dit : “Comme soldat, je devrais garder le silence ; comme prêtre, je crois devoir dire ce que j’ai vu. Pendant la bataille, nous étions surpris d’être refoulés car nous étions légion comparés aux Français, et nous comptions bien arriver à Paris. Mais nous vîmes la Sainte Vierge toute habillée de blanc, avec une ceinture bleue, inclinée vers Paris… Elle nous tournait le dos et, de la main droite, semblait nous repousser.” »

Un officier allemand : « Si j'étais sur le front, je serais fusillé, car défense a été faite de raconter, sous peine de mort ce que je vais vous dire : vous avez été étonnés de notre recul si subit quand nous sommes arrivés aux portes de Paris. Nous n'avons pas pu aller plus loin, une Vierge se tenait devant nous, les bras étendus, nous poussant chaque fois que nous avions l'ordre d'avancer. Pendant plusieurs jours nous ne savions pas si c'était une de vos saintes nationales, Geneviève ou Jeanne d'Arc. Après, nous avons compris que c'était la Sainte Vierge qui nous clouait sur place. Le 8 septembre, Elle nous repoussa avec tant de force, que tous, comme un seul homme, nous nous sommes enfuis. Ce que je vous dis, vous l'entendrez sans doute redire plus tard, car nous sommes peut-être 100.000 hommes qui l'avons vue. »

Deux officiers allemands blessés sont accompagnés par une infirmière. Entrés à l’hôpital,ils aperçoivent une statue de la Vierge de Lourdes et l’un d’eux s’écrie : « Die Frau von der Marne ! » (Oh ! La Vierge de la Marne !).Son compagnon lui désigna l’infirmière afin qu’il se taise car elle les écoutait. Elle tenta vainement de les faire parler.

Une religieuse qui soignait des blessés à Issy-les-Moulineaux :

« C’était après la bataille de la Marne. Parmi les blessés soignés à l’ambulance d’Issy, se trouvait un Allemand très grièvement atteint et jugé perdu. Grâce aux soins qui lui furent prodigués, il vécut encore plus d’un mois. Il était catholique et témoignait de grands sentiments de foi. Les infirmiers étaient tous prêtres. Il reçut les secours de la religion et ne savait comment témoigner sa gratitude. Il disait souvent : “Je voudrais faire quelque chose pour vous remercier.” Enfin, le jour où il reçut l’extrême-onction, il dit aux infirmiers : “Vous m’avez soigné avec beaucoup de charité, je veux faire quelque chose pour vous en vous racontant ce qui n’est pas à notre avantage mais qui vous fera plaisir. Je payerai ainsi un peu ma dette. Si j’étais sur le front, je serais fusillé car défense a été faite d’en parler. » Et il parla de cette visite de la Vierge qui épouvanta les soldats allemands et provoqua leur fuite.

Dans une ambulance, un soldat allemand dit à la religieuse française qui le soignait :

— Ma sœur, c’est fini, bientôt je serai mort. Je voudrais vous remercier de m’avoir si bien soigné, moi un ennemi. Alors je vais vous dire une chose qui vous fera grand plaisir. En ce moment, nous avançons beaucoup en France mais, malgré tout, à la fin c’est votre pays qui gagnera.
— Comment le savez-vous ?
À la bataille de la Marne, nous avons vu la Sainte Vierge nous repousser. Elle vous protège contre nous. Les officiers nous ont défendu, sous peine de mort, de parler de cette vision. Mais maintenant je suis fini. Quand je serai mort vous pourrez raconter la chose, pourvu que vous ne me nommiez pas.

Témoignage d’un Allemand sur la bataille de l’Ourcq :

« Pendant plusieurs jours, toute notre division a vu devant elle, dans le ciel, une Dame blanche avec une ceinture bleue flottant et un voile blanc. Elle nous tournait le dos et nous effrayait beaucoup. Le 5 septembre 1914, nous avons reçu l’ordre d’avancer et nous avons essayé de le faire : mais la Dame a paru tellement éblouissante et nous repoussait de ses deux mains de façon si terrifiante que nous nous sommes tous enfuis. »

Témoignage d’un soldat, à Liège, après l’armistice :

« Oh ! dès le commencement de la guerre je savais bien qu’à la fin nous serions battus. Je peux bien vous dire ça car je sais bien que vous ne le répéterez pas à nos officiers. À la première bataille de la Marne, nous avions devant nous, dans le ciel, une Dame blanche qui nous tournait le dos et nous repoussait de ses deux mains. Malgré nous, nous étions pris de panique, nous ne pouvions plus avancer. Trois de nos divisions au moins ont vu cette apparition. C’était sûrement la Sainte Vierge !  À un moment, Elle nous a tellement épouvantés que nous nous sommes tous enfuis, les officiers comme les autres. Seulement, le lendemain ils ont défendu d’en parler sous peine de mort : si toute l’armée l’avait su, elle aurait été démoralisée. Pour nous, nous n’avions plus le cœur à nous battre puisque Dieu était contre nous. C’était sûr qu’on allait à la mort pour rien mais il fallait bien marcher quand même. Nous ne pouvions pas faire autrement. C’est dur la guerre ! »


A Saint-Germain-en-Laye, près de la terrasse du château, il y a un chêne qui abrite une statue de la Vierge appelée Notre Dame des Anglais, parce que Jacques II Stuart, roi d’Angleterre, exilé en 1668 au château de Saint-Germain où il mourut en 1701, aimait prier devant une statue de la Vierge, placée sur un chêne près de la terrasse. La statue, et sans doute l’arbre, ont changé, mais la dévotion demeure. En septembre 1914, lors de la bataille de la Marne, cette Vierge fut l’objet de ferventes prières et supplications pour demander l’arrêt des armées allemandes qui menaçaient Paris. Une plaque commémorative de la Victoire de la Marne, le 8 septembre, jour de la Nativité de Marie, à été placée sous la niche en gage de reconnaissance.
*



mardi 2 septembre 2014

L’Union européenne est un affreux jardin d’enfants de clowns déficients mentaux


Dans mon post précédent [1], Je mentionnais que les dirigeants occidentaux traversent, à l’évidence, une période d’auto-illusion et de panique. Je veux ajouter un petit commentaire à propos de l’auto-illusion.

Je suis sidéré, absolument sidéré, par le fait que les politiciens de l’Union européenne (UE), et les médias de masse à leurs bottes, discutent encore sérieusement de l’adoption de sanctions supplémentaires contre la Russie, alors qu’il est absolument, totalement et indéniablement évident :
  1. qu’il n’y a aucune preuve d’une intervention russe, sans parler d’invasion, en Ukraine ;
  2. qu’il n’y a absolument aucune chance pour que les sanctions de l’UE aient un impact, même marginal, sur les décisions du Kremlin ;
  3. que l’UE ne peut pas supporter les contre-sanctions russes qui viendront en représailles.
Il est généralement admis que la politique est l’art du possible et, maintenant, les dirigeants de l’UE sont clairement engagés dans l’art de l’impossible absolu. Le fait qu’ils prétendent tous que cela aura un impact utile est vraiment le signe du degré de dégénérescence que la gouvernance de l’UE a atteint au cours des années. Pouvez-vous imaginer Helmut Schmidt, Charles de Gaulle, Margaret Thatcher, François Mitterand ou Fransisco Franco s’engageant dans ce genre de non-sens infantile ?

Tous ces dirigeants avaient leurs mauvais côtés, mais aucun d’entre eux n’était un clown, tandis que, quand je regarde les dirigeants actuels de l’UE, spécialement Van Rompuy, Adners Fogh Rasmussen ou José Manuel Barroso, j’ai l’imression de regarder un affreux jardin d’enfants composé de clowns déficients mentaux, et, franchement, je peux comprendre les sentiments de Madame Nuland [alias f**k the UE, NdT].

Vraiment l’UE a dégénéré jusqu’au point de non retour. Hollande peut jouer à imiter Mitterand, mais il n’est pas meilleur que Quayle ne l’était à imiter Kennedy. Mais pourquoi, grands dieux, les gens d’Europe Centrale et de l’Est, voudraient rejoindre une communauté pathétique en phase terminale, est pour moi au-delà de la raison.

Je me demande souvent : est-ce-qu’il sont tous devenus aveugles ?
Pourquoi chacun ne voit-il pas ce qui crève les yeux ?

Ne se rendent-ils pas compte que les hommes, au Kremlin, sont réels, robustes, des hommes avec des principes, qui ne ressentiront que dégoût, et amusement, s’ils sont défiés par de tel zombies, dont le maire de Londres disait, fort à propos, en parlant d’eux, qu’ils sont des gelées mollassonnes protoplasmiques invertébrées.

Il y a un dicton en Russie : essayer d’effrayer un hérisson avec un cul nu. C’est ce que l’UE fait maintenant. Ils tentent d’effrayer la Russie avec des sanctions qui finiront par leur revenir durement dans la figure.

Il y a un  autre dicton en Russie : aimer l’homme courageux et brave chez le Tatar. Cela signifie que vous pouvez aimer et admirer le courage et la vaillance, même chez votre ennemi mortel. Pour les Russes, la culture des menaces vides n’est tout simplement pas respectable. Et le fait que la cause pour laquelle les Européens aiment se montrer les plus criards et les plus indignés est celle des droits des gays n’aide certainement pas au respect.

Dans le passé, les ennemis occidentaux de la Russie, la Papauté, les Francs-maçons, les empires et même les Nazis, étaient tous formidables, chacun à sa façon. Peut-être que les russes ne les craignaient pas, mais ils les admiraient souvent ouvertement (les Français) ou, au moins admiraient leur courage (les Allemands). Ceux-là sont des ennemis dignes.

Mais, maintenant, la Russie regarde l’UE avec un profond dégoût, et j’avancerais même que les Russes ont beaucoup plus de respect pour les USA que pour l’UE. Par exemple, les commentateurs russes font souvent remarquer que les sanctions occidentales contre la Russie ne frappent que l’Europe, pas les USA. Et, tandis qu’ils aiment se moquer des politiciens US individuellement, ils admettent aussi que les US ont superbement manipulé l’UE et les élites ukrainiennes. Et l’Otan peut maintenant menacer de créer une force de déploiement rapide de 10.000 soldats, mais vous pouvez être assuré que la priorité du Service de renseignement russe (GRU) sera de garder un oeil sur les forces US  et non pas sur les clowns de l’UE habillés en treillis.

J’ai quitté l’Europe il y a 12 ans, alors je ne sais pas vraiment, mais je me demande souvent : les Européens se rendent-ils compte à quel point leurs dirigeants sont pathétiques ? Voient-ils qu’ils sont menés par des zombies, du plancton de bureau en costume, des clowns pathétiques intellectuellement déficients ?

Sur un autre plan, je parle souvent des Freaks Ukies.  Mais il y a un type que je trouve personnellement très aimable au plan personnel et humain. Je vais peut-être vous choquer, mais indépendamment de ses idées cinglées, en tant que personne, Dmitri Iarosh a vraiment l’air d’un chic type. J’ai récemment regardé une interview de lui d’une heure en ukrainien [2] et je n’ai pas pu m’empêcher de le trouver très aimable. Il a un sourire charmant et un peu timide, et n’est pas du tout prétentieux. Il ne semble même pas haineux, comme peuvent l’être disons Tymoshenko ou Poroshenko. J’accepterais volontiers l’opportunité de discuter avec lui, même si, à la fin de la conversation, je finirais par lui sauter à la gorge. Mais lorsque je vois Herman Van Rompuy ou Anders Fogh Rasmussen, je pense encore à une autre expression russe : cette tronche espère une brique. A ceux-là, je n’ai rien à dire.

Quoi qu’il en soit, j’avais juste envie de partager ces méditations subjectives avec vous.
Bonne nuit et passez un merveilleux dimanche [31 août 2014].
Le Saker
Traduit par Jean-Jacques pour vineyardsaker.fr
Notes
[1] Ukraine : compte-rendu de situation du 30 août 21:43 (GMT), Self-delusion and panic in the West (vineyardsaker, anglais, 30-08-2014)
[2] « В гостях у Дмитрия Гордона ». Дмитрий Ярош (2014) (youtube, ukrainien, 08-06-2014)
Source : The EU’s ugly kindergarten of intellectually challenged clowns (vineyardsaker, anglais, 31-08-2014)

Source

samedi 2 août 2014

Synthèse de la destruction d’un monde ( partie 2 ) La laideur des billets de banque


Très peu d'articles parlent de l'évolution de l’esthétisme des billets de banque en France et en Europe , pourtant ce sont de véritables œuvres d'art souvent crées par des artistes renommés .

Un "Pascal ", ça pesait quelque chose , on avait l’impression de détenir une certaine richesse .

Les exemples ci-dessus sont représentatifs de la qualité et la richesse créative des artistes qui ont illustré nos billets de banque jusqu'au tournant des années 90 qui ont vu apparaitre des horreurs remplacent ces œuvres d'art .

Des billets qui préfigurent la fin d'un monde , une monnaie sans grande valeur , l 'euro :

 Les images sont sinistres , les couleurs dégueulasses , tout est fait pour vous dégouter du franc .

Il fallait préparer les moutons qui votent comme des cons pour le système qui les tond à une monnaie dépersonnalisée qui ne représente rien sinon une valeur aléatoire fixée à un taux de change débile et unique .

Les banqusters ont remporté ce jour_là leur plus grande victoire , enchainer plus de 500 millions d'européens
à une monnaie unique qui allait les ruiner .

Et voici la nouvelle monnaie qui ne représente rien , les images imprimées ne sont que des images de synthèse , aucun monument européen n'y est représenté !



mercredi 30 juillet 2014

Reportage de la chaine allemande ZDF sur l'enlèvement des 3 jeunes israéliens

video


Une équipe de télévision allemande, la ZDF a enquêté sur l’enlèvement des trois jeunes juifs au mois de juin dernier.

Le reportage a été diffusé 23 juillet dernier sur la chaine allemande.

Par agenceinfolibre